Pourquoi fabriquer son e-liquide est la tendance actuelle alors qu’il existe déjà des milliers de saveurs ?

Eliquide DIY

Pour les vapoteurs experts, la cigarette électronique doit bénéficier de fonctions avancées et d’un vapotage personnalisé. Et pour vapoter en adéquation avec leurs besoins, ils optent pour la fabrication de leur propre e-liquide. Le DIY e-liquide est une tendance qui bat son plein dans le monde de la vape. Nous vous invitons à découvrir les principaux avantages de cette pratique et comment réaliser votre propre e-liquide fait maison.

Les avantages de la tendance du DIY e-liquide

La fabrication de votre propre e-liquide vous donne l’avantage de pouvoir concocter vous-même la recette d’un vapotage contenant les saveurs que vous souhaitez. C’est également le meilleur moyen de réaliser une composition en accord avec vos besoins. Le DIY change également des saveurs classiques existantes (fruitées, mentholées, etc.), devenues ennuyeuses aux yeux de plusieurs amateurs de la vape.

En outre, cette pratique est avantageuse pour votre porte-monnaie, car l’achat en grande quantité des ingrédients de base vous permettra, en fin de compte, d’obtenir un e-liquide qui revient moins cher. À cela s’ajoute la possibilité de tenter plusieurs combinaisons pour des parfums qui suivent le gré de vos envies ainsi que le sentiment de fierté qui anime chaque vapoteur après avoir réussi son e-liquide tout seul.

Fabriquer un e-liquide sur mesure

Même si elle présente bien des avantages, la création d’un e-liquide nécessite une petite préparation et quelques connaissances . Vous pouvez également vous aider du calculateur DIY.

Accessoires nécessaires

Il faudra se muer en un vrai chimiste, en s’équipant de certains accessoires dédiés aux laboratoires. Des éprouvettes, des seringues avec graduations, des flacons pipettes, ou même des gants de latex seront nécessaires pour une fabrication dans les règles de l’art. Pour vous assurer d’avoir le bon kit d’accessoires, demandez conseils auprès de votre magasin ou boutique habituelle sur le matériel nécessaire à la réalisation d’un DIY e-liquide.

Choisir sa base

Le choix de la base est le point de départ de la composition d’une recette. Trois solutions se présentent à ce niveau. La première consiste en l’utilisation d’une base composée de 100 % de GV (Glycérine végétale). En optant pour cette solution, votre cigarette électronique produira une quantité importante de vapeur, mais le hit et le développement des saveurs de l’e-liquide seront limités. De plus, la glycérine crée de l’acroléine, une substance qui devient toxique à partir de 150 °C.

La seconde solution consiste en l’utilisation d’une base faite de 100 % de PG (Propylène Glycol). Cette substance joue un rôle inverse à celui de la Glycérine végétale. En effet, elle permet une bonne répartition du hit et des saveurs de l’e-liquide, mais ne génère qu’une petite quantité de vapeur. En outre, le Propylène Glycol a l’inconvénient d’assécher la gorge et la bouche de son utilisateur.

La dernière solution consiste, elle, en l’utilisation d’un mélange de PG et de GV. Ici, ces deux substances se retrouvent dans le même e-liquide pour provoquer de meilleures sensations. Cette solution est d’ailleurs la mieux partagée par les adeptes du DIY e-liquide.

Ajouter du booster et opter pour un arôme

Le booster est l’élément qui vous permettra d’ajouter de la nicotine à votre base. Le plus important étant donc de bien choisir son booster afin d’obtenir des proportions égales (50/50) de PG et de GV.

Vous pouvez parachever votre fabrication en choisissant un arôme que vous aimez particulièrement. Il existe une riche sélection d’arômes pour améliorer votre e-liquide. Optez pour l’une des familles d’arômes concentrés disponibles, à savoir : le tabac, la menthe, le fruit, la boisson et les gourmandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *