Puis-je être allergique à certains composants du e-liquide ?

Allergie substance

Si vous vous essayez à la cigarette électronique pour la toute première fois et que vos yeux vous piquent, la gorge vous gratte ou votre langue fourmille, attention ! Vous êtes peut-être allergique à l’un des éléments de votre e-liquide. En effet, un e-liquide comporte plusieurs éléments dont certains peuvent probablement être allergisants pour certaines personnes. Découvrez les éléments d’un e-liquide qui peuvent causer une allergie.

Une possible allergie aux arômes alimentaires

Vaper du liquide électronique pour produire de la vapeur, c’est avant tout vaper un liquide à ses goûts. Cette personnalisation du goût de la vape tient aux arômes qui sont ajoutés aux e-liquides. Ce sont eux qui constituent l’attrait de l’e-liquide et qui offrent ainsi tout le plaisir du vapotage. Cependant, il est possible que ces derniers vous donnent des allergies. Le fait est qu’il existe deux types d’arômes utilisés dans l’industrie de la cigarette électronique.

D’une part, on distingue les arômes synthétiques, issus de la synthèse de composés chimiques. D’autre part, il y a les arômes naturels. Ces derniers sont obtenus par extraction de composés de certaines plantes ou de certains fruits spécifiques. Comme certaines nourritures vous donnent des allergies, ces extraits naturels de plante ou de fruits peuvent aussi vous en donner. Une personne allergique à la cacahuète ne doit ainsi pas vaporiser un e-liquide qui en contient.

Une possible intolérance au propylène Glycol

La base de tout liquide électronique est composée de deux éléments à savoir la glycérine végétale et le propylène glycol. Chacun d’eux joue un rôle bien précis. Le premier permet à la cigarette électronique de produire de la vapeur. Eu égard à sa concentration, il est possible d’obtenir une vapeur épaisse ou dense. Quant au propylène glycol, il est utilisé comme un exhausteur de goût. Dans le liquide électronique, c’est lui qui permet de révéler les saveurs.

  • Il peut arriver que le propylène glycol soit à l’origine d’une allergie. Pourtant, c’est l’un des composés les plus présents dans notre quotidien. En dehors de la vape, le propylène glycol est en effet présent dans certains plats et médicaments. D’après des études, certaines personnes sont allergiques au propylène glycol, ou plutôt parlera-t-on d’intolérance. Néanmoins, ce sont des cas rares. Le plus souvent, elles présentent des symptômes comme :
  • L’urticaire ;
  • Le gonflement de la langue et de la gorge ;
  • Les sensations de brûlure ;
  • Les yeux gonflés…

La nicotine

Les personnes allergiques aux e-liquides ne représentent qu’une infime partie des consommateurs. Cela dit, les chances de développer une allergie à la cigarette électronique sont très faibles. Cependant, l’un des composants de l’e-liquide susceptible de provoquer une allergie chez le consommateur est la nicotine. En effet, un taux de nicotine élevé et supérieur à 6 mg peut provoquer :

  • Des maux de gorge ;
  • Des picotements à la gorge ;
  • De légères irritations…

Une quantité adaptée de nicotine utilisée avec un matériel adapté MTL met le consommateur à l’abri de toute forme d’allergie. Cependant, lorsque la nicotine est utilisée avec du matériel subohm, le liquide dégage beaucoup de vapeur et est susceptible de provoquer des allergies chez les personnes sensibles.

Quoi faire en cas d’allergie ?

Il n’y a pas à paniquer si vous présentez les symptômes décrits ci-dessus. Il vous faudra simplement consulter un allergologue. Ce dernier vous fera passer un test pour savoir si vous êtes intolérant au propylène glycol ou autres. En conséquence, il saura vous prescrire ce qu’il faut. Précisons néanmoins que si vous êtes allergique à certains composants de l’e-liquide, cela ne veut pas dire que vous devez arrêter de vapoter. Vous devez simplement veiller aux e-liquides que vous utilisez. Dans le cas du propylène glycol par exemple, il faudra ainsi opter pour des e-liquides avec un fort taux de glycérine végétale. Il en existe suffisamment sur le marché.

En conclusion, il est possible que vous présentiez une allergie aux extraits naturels des arômes ou au propylène glycol. Ces cas sont néanmoins très rares et s’ils se présentent, ce n’est pas grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *