Quel est le rôle de la FIVAPE, le bilan de ses actions

role fivape

La cigarette électronique connait de plus en plus de partisans dans le monde occidental. C’est un phénomène libre qui prend facilement de l’ampleur depuis que sa commercialisation est autorisée dans les États de l’Union européenne. Cependant, il existe très peu d’organisations professionnelles soucieuses de la qualité et des normes sécurité de produits de vape. Aussi, combien de fumeurs savent bien se servir de l’e-cigarette comme solution de sevrage du tabac. La FIVAPE, entendez Fédération Interprofessionnelle de la Vape, tente différentes approches pour un meilleur contrôle de ce secteur, en France et au-delà. Quelles sont les ambitions de la FIVAPE et quelles sont les actions déjà menées ?

La FIVAPE : de quoi s’agit-il ?

La Fédération Interprofessionnelle de la Vape, en abrégé FIVAPE, est une association professionnelle qui s’engage à développer le secteur de la vape. Son action s’étend sur la France et bien au-delà.

La FIVAPE veut faire du marché de la vape, un milieu plus élaboré et soumis à un contrôle, pour le bien des consommateurs et la fierté des fournisseurs de produits. D’ailleurs, l’organisation affiche sa volonté sous le ternaire : « unir, représenter et défendre ».

FIVAPE réunit un collectif de vapoteurs professionnels basés en France ou résidents à l’international. Elle est composée de toute la chaîne de distribution des produits de la vape allant des gérants de vape shop, aux sites de vente en ligne et aux fabricants. La FIVAPE travaille aussi régulièrement avec les scientifiques, les professionnels de santé, la communauté des vapoteurs et les pouvoirs publics.

Quels sont les objectifs de la FIVAPE ?

Les objectifs de la FIVAPE se définissent autour de trois axes.

Faire reconnaître la vape comme un métier

Pour une reconnaissance professionnelle du secteur de la vape, la FIVAPE fédère tous les acteurs autour d’une même cause. Il est question de valoriser la cigarette électronique afin qu’elle soit intégrée dans les programmes de santé publique.

Pour ce faire, la fédération a pris part aux assises qui ont permis d’élaborer les premières normes AFNOR (Agence Française de Normalisation). Elle veille également au respect de ces réglementations par la communauté professionnelle de la vape.

L’organisation a choisi aussi depuis maintenant 6 ans, une approche métiers. Autrement dit, des formations certifiantes sont organisées avec l’appui de différents centres. Cela fait que de plus en plus d’acteurs ont des connaissances scientifiques suffisantes pour guider un fumeur dans son sevrage.

Être un porte-parole des professionnels de la vape

FIVAPE a l’ambition de rendre l’écosystème de la vape plus sérieux et qualifié. Pour cela, l’association va à la rencontre des acteurs pour que ces derniers s’expriment. Des ateliers de débats sont organisés pour de profonds échanges.

Les acteurs posent leurs préoccupations d’ordre juridique ou financier par rapport à ce marché naissant mais déjà en plein essor. Ces inquiétudes seront transmises aux pouvoirs publics en vue d’une résolution.

Présenter la vape comme une révolution au tabagisme

Il est évident que la FIVAPE a pour vocation de défendre l’intérêt des acteurs de vape et celui des consommateurs. Pour montrer que le vapotage est une solution efficace contre le tabagisme, elle fonde ses arguments sur les données scientifiques. Les médias sont par ailleurs sollicités pour bonne vulgarisation de l’information. Tout cela va permettre à la FIVAPE de promouvoir le secteur de la vape.

Quelques actions menées par la FIVAPE

La force de la FIVAPE réside dans sa qualité d’expert. Sur chaque sujet qui touche le monde des e-liquides, l’association avance des analyses détaillées. Sur la requête médiatique ou de son propre gré, la FIVAPE formule des recommandations aux pouvoirs publics à propos des problématiques qui menacent son secteur.

Concernant l’établissement des premières normes en vigueur en France, il y a été retenu un référentiel de certification et trois autres d’application volontaire. Ces derniers abordent la mesure des émissions, la fabrication de matériel et la fabrication d’e-liquide.

Aussi la vente des produits du vapotage se déroule avec plus de sérieux. Désormais, les Vape shop fonctionnent selon un référentiel bien connu et disposent de compétences nécessaires pour se développer.

Ensuite, l’association a pris part à l’adoption de normes au niveau de l’Union européenne. Ce travail a été réalisé sur la base du précédent, avec le Comité Européen de Normalisation (CEN).

L’incidence des efforts de normalisation de la FIVAPE se poursuit à l’échelle internationale. L’Organisation Internationale de Normalisation (ISO) a aussi procédé à la mise en place de la première cellule technique pour les produits de la vape. Puis, celle-ci est indépendante à l’industrie du tabac.

Récemment, la fédération a dénoncé les positions prises par l’OMS à propos de la nocivité des e-cigarettes. Selon la FIVAPE, l’institution n’aurait pas suffisamment pris en compte les nombreuses publications scientifiques qui prouvent que la cigarette électronique est peu toxique. Par ailleurs, la fédération a aussi notifié le manque de connaissances du public à ce sujet. Des études attesteraient la vape comme une solution efficace contre le tabagisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *