La cigarette électronique est elle une passerelle vers le tabac ?

Ecig passerelle vers tabac ?

La cigarette électronique est plébiscitée en tant que substitut à la cigarette classique, car elle limiterait la dépendance à la nicotine. Toutefois, de nombreuses voix s’élèvent pour affirmer qu’elle pourrait plutôt conduire les non-fumeurs au tabagisme. Comment démêler le vrai du faux quant à la véritable utilité de la cigarette électronique ? L’e-cig constitue-t-elle une passerelle vers le tabac ?

Quelles sont les différences entre la vape et le tabac ?

Elles se trouvent déjà dans la forme de l’un et l’autre. Le tabac s’enroule traditionnellement dans une feuille de papier pour constituer la cigarette classique. En revanche on sait que la cigarette électronique peut présenter différentes formes. Elle intègre une batterie ainsi qu’un atomiseur. Cependant, il ne s’agit pas là de la différence fondamentale entre les deux. C’est leur composition même qui est différente.

Au niveau de la cigarette classique, on retrouve du tabac qui, au moment de la combustion de la cigarette produit de nombreuses substances nocives. On y retrouve notamment du goudron et des particules fines qui au fil des cigarettes s’accumulent au sein des poumons et les rendent malades. A contrario, on retrouve de la nicotine non nocive dans l’e-cig. Il s’en trouve une certaine dose dans le propylène glycol et la glycérine végétale intégrant la cigarette électronique. Dans la pratique, la nicotine cause la dépendance du sujet, mais son action est atténuée quand on utilise l’e-cig. Cela n’empêche cependant pas certains États dans le monde de l’interdire, car ils l’estiment dangereuse. À présent que vous avez compris l’essentiel des nuances qui existent entre la cigarette classique et celle électronique, déterminons si l’effet passerelle existe réellement.

L’effet passerelle existe-t-il réellement ?

Les personnes qui considèrent que l’effet passerelle existe ont pour théorie que la cigarette électronique incite l’individu à devenir dépendant de la cigarette classique. Il faut rappeler que le principal argument ayant construit la notoriété de l’e-cig, c’est le fait qu’elle constitue un substitut nicotinique intéressant. Si l’on s’appuie sur des études scientifiques concernant cette question, on peut affirmer que c’est un fait avéré.

En revanche, il n’existe pas d’études qui démontrent que la cigarette électronique pousse le sujet à aller vers le tabac. Les pays qui font la guerre à l’e-cig estiment que le vapoteur est poussé à dépendre de la nicotine et ce serait d’ailleurs le facteur qui lui ferait représenter le tabac comme une substance attractive. L’effet passerelle qui amènerait donc le sujet vapoteur à s’intéresser au tabac ne repose en réalité sur aucune preuve scientifique. Pour les porte-voix de cette théorie, l’attrait pour le tabac créé par l’e-cig serait davantage dû à une sorte d’effet de mode. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils estiment que les vapoteurs susceptibles devenir fumeurs sont pour la plupart des jeunes.

Est-il possible de passer du statut de vapoteur à celui de fumeur ?

Les cas les plus communs sont ceux des fumeurs qui deviennent vapoteurs, justement pour échapper à leur addiction à la nicotine. Il est d’ailleurs rare qu’un vapoteur devienne fumeur simplement parce que l’expérience est trop différente. Une personne qui ne connaît que la vape aimera difficilement le tabac simplement parce que l’e-cig offre une palette de possibilités qu’on ne retrouve pas avec la cigarette électronique. Les dosages, les arômes et les goûts peuvent être maniés à l’envie avec une cigarette électronique. De fait, il est peu probable que le vapoteur en arrive à fumer le tabac. En revanche, on passe très bien due la cigarette classique à celle électronique, même si le terme idéal ici n’est pas l’effet passerelle. Le sevrage tabagique est d’ailleurs bien plus facile pour les fumeurs quand ils font l’option de l’e-cig.

Notez tout de même que la vape est déconseillée à une personne non-fumeuse. Il ne sert à rien de vaper si vous n’êtes pas dépendant à la nicotine du fait du tabac de la cigarette classique. Le meilleur air à inspirer demeure celui naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *